Infiniment connectés….

Le son des lettres

La respiration cellulaire consciente 

La cellule Gaïayoga

Le champ des mantras

La construction chromatique…

 

À travers les sons conscients et le contact avec votre cristal intérieur, vous pouvez agir sur toute l’humanité, en servant de pont entre la force d’Amour cosmique et la Terre, Gaia.

Ainsi notre cristal intérieur central, celui de notre cœur énergétique, est relié au cristal central de tous les autres êtres humains habitant la planète Terre. Il est aussi relié au cristal central de chaque être de chaque espèce animale, végétale et minérale, et à celui de la Terre. Le cristal de la Terre est relié à celui du Soleil et celui du Soleil à celui de notre Galaxie, et celui de l’univers, à….. etc.

Nos cristaux à toutes et tous Êtres visibles ou invisibles … infiniment reliés!….

 

***

 

Selon l’héritage de la tradition juive, les Lettres hébraïques représentent des expressions de l’Amour divin.

A chacune d’Elles correspond un attribut particulier, un archétype essentiel. En nous ouvrant à leurs puissantes énergies, nous pouvons chanter leurs Noms sacrés et ressentir leur résonance spécifique. Notre voix humaine est un inestimable cadeau dont nous n’avons pas toujours conscience. Quand elle monte et s’exprime librement, elle a le pouvoir de délivrer des chaînes du passé et de guérir de nombreuses souffrances. Par le don de notre être au Divin – à la Vie – la voix se libère et devient l’expression de l’âme, qui chante ses louanges.

La musique est un outil d’apprentissage incroyablement puissant, et le son est le vecteur de thérapies innovantes. Le verbe s’est fait chair, d’où la nécessité aujourd’hui d’interroger son corps, de l’amener à libérer son premier son : le son primal ; et la nécessité d’habituer nos oreilles à l’écoute de sons qui préparent notre corps, nos cellules, à la réception de vibrations de plus en plus puissantes.

Il faut savoir que l’oreille du nouveau-né a encore la capacité de se connecter avec la mémoire d’avant la naissance, qui l’entraîne à suivre des rythmes musicaux et des phonèmes préverbaux.

D’autre part, la fonction de l’oreille n’est pas seulement d’entendre des informations, des signes sonores, elle est aussi et d’abord la principale génératrice de l’énergie nerveuse. La plus grande partie de l’énergie dont le cerveau a besoin, vient justement du fait de l’action dynamogénique de l’appareil auditif.

L’oreille est génératrice d’énergie, elle a un pouvoir dynamisant.

A l’heure où les avancées scientifiques nous permettent de comprendre l’énergie, le monde de l’invisible et de l’irrationnel, il nous est enseigné que nous sommes responsables de notre destin et que nous avons le pouvoir d’agir sur lui.

Quel outil, quelle méthode, quelle expérience choisir pour nous connaître, pour nous conduire vers qui nous sommes vraiment, et donc sortir du cercle vicieux de la souffrance ? Hé bien, même si l’hébreu est une énergie ancienne, Rose-May Ronouty, dans un ouvrage qu’elle vient de terminer, nous révèle, comment grâce à des lectures et des expériences initiatiques, à ses pratiques d’énergéticienne du toucher du corps, à la fréquentation de certains textes bibliques hébreux, elle a mis au point une pratique personnelle. Cette approche, conduisant à l’harmonisation du champ vibratoire et énergétiques de la personne par l’utilisation des lettres hébraïques est un puissant révélateur du Soi Sacré.

Regarder, calligraphier, imaginer, nommer les Lettres, sont autant d’actes purificateurs d’énergies lourdes ou disharmonieuses et, réciproquement, générateurs d’harmonie. En agissant sur le flux énergétique du corps, ce travail va provoquer des réactions  des échauffements de la colonne vertébrale notamment.

 Quelles lettres, quel texte vont être capables de cet effet ? celui du Nom de la personne : celui de son père et de sa mère, réduits par des techniques cabalistes, à une lettre de l’alphabet hébraïque, à une vibration précise. Il faut savoir qu’en hébreu « Comment t’appelles-tu ? » : « ekh korim lekha » se traduit par : « Comment lit-on pour toi vers toi ? »

http://www.soleil-levant.org/presse/article.php3?id_article=251

 

La respiration cellulaire consciente :

est une nouvelle façon de vivre en observant la circulation du prana à travers nos corps énergétiques et notre corps physique.

Le prana, c’est l’énergie vitale ; il contient l’Amour, la Vie, la Connaissance…

Le simple fait d’être conscient de cette circulation nous permet de retenir le prana dans nos cellules. Sans cette conscience, le prana se contente de circuler normalement dans nos corps comme dans toute chose.

Avec la conscience de cette circulation, nous captons le prana et nous l’utilisons pour notre transformation. C’est ce qu’on appelle l’osmose pranique.

La respiration cellulaire consciente n’est pas un exercice. Il faut distinguer cette respiration consciente des nombreux exercices de respiration proposés par diverses méthodes de méditation; c’est pourquoi nous l’appelons respiration cellulaire.

Contrairement aux exercices, la respiration cellulaire ne requiert pas l’arrêt de nos activités dans le but de s’isoler, se recueillir et s’exécuter.

D’ailleurs, elle ne se « fait » pas, elle s’observe, ce qui nous permet de continuer de vaquer à nos occupations quotidiennes, qu’elles soient physiques ou intellectuelles.

Par exemple, tout en écrivant ce texte, je suis consciente de la circulation du prana en moi. De plus, cette respiration est complètement indépendante de la respiration physiologique.

Voici comment les Guides  l’ont décrite :

« La respiration consciente est basée sur l’observation du phénomène de l’échange pranique en profondeur, et ce, jusqu’aux cellules. Le cerveau humain doit se débrancher de sa fonction normale de vouloir « faire les choses ».

« La respiration physiologique ne doit pas être utilisée comme moteur de la respiration consciente. Ce sont deux aspects complètement différents de la respiration de l’être humain, bien qu’ils soient reliés jusqu’à un certain point, puisque vous vivez sur deux plans en même temps, puisque vous êtes alimentés par deux sources d’énergie en même temps.

« Plutôt que de se centrer sur la respiration physiologique normale, ceux qui ont besoin d’un support peuvent nourrir leur mental avec l’exercice suivant :

Visualisez des cercles concentriques qui émanent de votre cristal intérieur et qui se répercutent sur tout votre champ énergétique, pour revenir au centre de votre être, l’île centrale. De là, la lumière repart et rayonne vers l’extérieur en passant à travers toutes les couches de votre être.

« C’est un mouvement de va-et-vient, comme une pulsion lumineuse. Cette visualisation vous aidera grandement à observer l’échange pranique, c’est-à-dire à respirer consciemment.

« Respirer consciemment, c’est prendre conscience de cette autre moitié de vous-même qui vit, qui respire d’une façon différente, qui est nourrie d’une façon différente. L’éveil à ces connaissances vous permet d’habiter avec plus de facilité votre corps physique.

« Le corps humain est ainsi fait : d’abord de lumière, ensuite de matière. La lumière que vous activez en vous réveille votre matière, la rend plus sensible à toutes les fluctuations énergétiques provenant soit de votre nourriture matérielle, soit de votre nourriture énergétique.

« Vous êtes nourris de toute part. Selon votre conscience, vous pouvez oui ou non absorber ces substances qui vous traversent à tout instant, qui sont là disponibles pour vous, pour construire votre temple de lumière, votre corps physique.

« Prenez cet instant pour respirer profondément l’univers qui vous habite, la lumière qui s’y trouve en attente. Le fruit de votre travail doit être cueilli à l’intérieur de vous, en respirant la lumière qui habite maintenant vos cellules.

« La lumière ne doit pas être absorbée seulement de l’extérieur ; vous en êtes aussi la source. Cette connaissance permet à vos cellules de s’activer un peu plus, en prenant conscience de la provenance, de la source de la lumière dans les deux sens : c’est un mouvement de va et vient cellulaire.

 « Prenez le temps de respirer en conscience le prana, le moteur de votre nouvelle vie.

« Vos corps ont besoin de prana pour supporter la Vague d’Amour qui s’en vient. Ils doivent être affaiblis au niveau matériel et enrichis au niveau de la lumière. Ils doivent avoir une densité variable. C’est pourquoi nous vous demandons constamment de respirer consciemment.

« Faites-le simplement, c’est de l’intégrer à votre vie qui est important. Ainsi la lumière s’incarne, devient active dans la matière et peut s’exprimer dans le monde concret, dans les vibrations lourdes, en passant par le canal que vous êtes devenus, que vous incarnez. La simplicité vous habite alors car vous savez qui vous êtes.

« Demeurez ce canal actif. Respirez consciemment. »

Il y a quelques années, des participants aux stages entendaient souvent répéter que la respiration cellulaire consciente était « dangereuse ». Cette affirmation s’adressait à ceux qui ne voulaient pas de changements dans leur vie.

Cela  signifiait   que cette respiration est à la base de la transmutation cellulaire et qu’elle permet à la matière de changer rapidement, comparativement au processus lent de l’évolution biologique. Par conséquent, il vaut mieux ne pas la pratiquer si on ne veut pas vivre de changements profonds.

Ne vous étonnez pas si, même après plusieurs années de travail, vous n’êtes pas encore en mesure d’en donner une définition claire ou que vous avez du mal à la pratiquer au quotidien : votre matière résiste et vous fait occulter toutes les clés qui peuvent la transformer.

C’est passionnant de découvrir à quel point le véhicule terrestre a été codé pour se protéger du changement.

Transmuter la matière, c’est un travail de titan.

Respirez consciemment maintenant et relisez cette information avant de lire la suite. Prenez le temps de bien intégrer qu’il ne s’agit pas d’un exercice.

Faites l’expérience de lire un paragraphe normalement, puis de le relire avec cette conscience de la circulation du prana dans votre être.

  La respiration physiologique ne doit pas être utilisée comme moteur de la respiration consciente. Ce sont deux aspects complètement différents de la respiration de l’être humain, bien qu’ils soient reliés jusqu’à un certain point, puisque vous vivez sur deux plans en même temps, puisque vous êtes alimentés par deux sources d’énergie en même temps.

 Plutôt que de se centrer sur la respiration physiologique normale, ceux qui ont besoin d’un support peuvent nourrir leur mental avec l’exercice suivant :

  La matière qui devient lumière a de plus en plus besoin de lumière, de moins en moins de matière.

 Respirer consciemment, c’est prendre conscience de cette autre moitié de vous-même qui vit, qui respire d’une façon différente, qui est nourrie d’une façon différente. 

L’éveil à ces connaissances vous permet d’habiter avec plus de facilité votre corps physique.

 

Qu’est-ce qu’une « Cellule  de Gaiayoga» ?

La Cellule de Gaiayoga est un groupe d’au moins sept personnes qui se réunissent dans le but de chanter pour la Terre. C’est une cellule du grand corps de Gaia, une réunion d’âmes qui ont choisi de participer activement à l’évolution de la planète et de l’humanité.

 

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Assis en cercle, on chante des mantras et des chants sacrés en se regardant dans les yeux. Ce faisant, il se forme un champ énergétique qui permet la formation d’un cristal central.

Entre les chants, on vit des silences sacrés favorisant l’écoute intérieure, et on partage simplement ce qui se passe : ce qu’on ressent, ce qu’on voit, ce qu’on entend.

En faisant circuler l’énergie à travers les sons et les yeux, puis lors des partages, les participants font vibrer de plus en plus le cristal. Lorsque ce dernier atteint un certain niveau de vibration, il va rejoindre d’autres cristaux à l’intérieur de la Terre, qui font partie du réseau de la construction chromatique.

 

Qu’est-ce que la construction chromatique?

C’est l’ensemble de tous les cristaux contenus dans tout ce qui existe – nous parlons ici de cristaux subtils, existant dans la dimension énergétique.

Nous possédons tous un cristal intérieur, situé au centre de notre chakra du cœur, autrement dit notre cœur énergétique. Ce cristal central est relié à tous les cristaux de notre corps, qui en contient des milliards. Ensemble, ils constituent la construction chromatique de notre corps.

Tous les êtres possèdent leur propre construction chromatique et chaque atome de tout ce qui est possède son cristal énergétique. Tous ces cristaux sont reliés entre eux par des liens lumineux.

Notre cristal intérieur central, celui de notre cœur énergétique, est relié au cristal central de tous les autres êtres humains habitant la planète Terre. Il est aussi relié au cristal central de chaque être de chaque espèce animale, végétale et minérale, et à celui de la Terre. Le cristal de la Terre est relié à celui du Soleil et celui du Soleil à celui de notre Galaxie, et celui de l’univers,  etc.

 

Cet outil formidable qu’est
la construction chromatique
doit être utilisé en toute conscience
et de façon simple.

Il nous suffit d’être présents
et de sentir le lien entre
toutes les parties de notre être,
du moins celles dont nous sommes
conscients pour l’instant.

Gaiayoga signifie se relier à la Terre…

« La force de la Terre
qui s’empare du cœur énergétique
rend l’homme inébranlable.
 »

*

Essentiellement basé sur le travail avec les sons conscients, le Gaiayoga constitue une porte d’accès à un monde nouveau, une expérience de découverte qui est bien plus qu’une technique et qu’on ne peut pas confiner dans une définition trop limitée.

Le Gaiayoga est un être qui évolue sans cesse selon la conscience des participants.

Voici comment  le présentaient les Guides, tout au début :

« Dites à ceux qui toucheront cet instrument puissant de transformation qu’ils ne seront plus jamais les mêmes. Dites-leur qu’avec le Gaiayoga, ils entrent dans le monde de l’Éveil, dans la prise en charge d’eux-mêmes.

« Dites-leur aussi que c’est un travail ardu, parfois, de se reconnaître. Cette école de la simplicité exige de l’effort, un effort personnel soutenu, un engagement par rapport a la vie. »

*

Pour être bien vécue, la spiritualité doit nous suivre partout, car la séparation des deux mondes – spirituel et matériel – provoque des déséquilibres en nous.

C’est pourquoi le Gaiayoga est fondé sur l’intégration des enseignements dans tous les aspects de notre quotidien, ce qui a aussi pour effet de démystifier la notion de chemin spirituel.

Le Gaiayoga est une autre manière de vivre qui nous incite à être UN en tous lieux et à tout moment. Son but est de nous ramener à la conscience de notre être supérieur.

*

À sa naissance, le Gaiayoga prônait l’unicité avec la Terre. Nous savons aujourd’hui que se relier à la Terre n’était que la première marche à monter. Nous avons depuis rejoint la dimension universelle. Par notre travail avec les sons conscients, nous nous relions non seulement à la Terre mais aussi à l’Univers.

« Le Gaiayoga est destiné à toute l’humanité.
Un geste simple, une activité concentrée sur
le bien-être de la Terre et de toute l’humanité
par le biais de la prise en charge de
la responsabilité de chacun. 
»

(Les Guides, avril 1997)

Le Gaiayoga permet à toute personne réellement impliquée de s’ouvrir et d’expérimenter ce que son être profond désire ardemment.

Vous pouvez prendre part au tournant si important que vit présentement notre planète d’une façon excessivement simple, par l’ouverture du cœur.

À travers les sons conscients et le contact avec votre cristal intérieur, vous pouvez agir sur toute l’humanité, en servant de pont entre la force d’Amour cosmique et la Terre, Gaia.

*

L’intégration du Gaiayoga dans votre quotidien vous aide donc à accorder de moins en moins d’importance à votre histoire personnelle et à vivre de plus en plus dans la conscience de l’Unité.

Cependant, sur le plan personnel, la pratique régulière des sons conscients et l’utilisation des outils du Gaiayoga vous aideront aussi à apporter dans votre vie les changements nécessaires à l’évolution de votre être.

Ainsi, le Gaiayoga peut vous permettre, entre autres, de :

découvrir et utiliser votre son fondamental,

ouvrir votre cœur énergétique et découvrir votre cristal intérieur,

vous relier énergétiquement à votre mère la Terre,

avoir accès à la dimension subtile de votre être,

développer votre capacité à recevoir de l’autre dimension de votre être les messages nécessaires à votre éveil,

refaire le lien avec votre âme,

par votre ressenti, savoir quoi faire et quand,

vous libérer de votre mental ruminant,

satisfaire votre soif de vérité,

vous libérer de votre ego altéré et de votre personnalité encombrante,

découvrir et développer les capacités qui sont l’héritage divin à la portée de chaque être humain. 

 

Les sons conscients agissent sur la matière : ils élèvent la fréquence vibratoire du corps humain et accélèrent la transmutation cellulaire, qui est à la base de l’évolution de l’humanité.

Le Chant des voyelles:

compte parmi les outils les plus efficaces et les plus rapides actuellement disponibles sur la planète pour élever la fréquence vibratoire de votre corps humain.  

Ce chant, pratiqué tous les jours, vous permet d’ajuster votre fréquence vibratoire à celle de la planète tout en assurant votre survie énergétique grâce à la transmutation cellulaire rapide.

Le Chant des voyelles n’est pas un chant mélodieux : il est destiné à réveiller vos cellules. Il s’exécute avec le corps tout entier (physique et énergétique), avec détermination, dans le but de déranger la matière.

Dans ce travail, chaque voyelle joue un rôle bien précis ; chaque voyelle est un « spécialiste » dont la vibration vient accomplir un travail particulier en vous.

 

 CHANT DES VOYELLES

Pratiquez d’abord les sons le plus fort possible pour vaincre la timidité. Le volume adéquat viendra tout seul. Les points de résonance sont des points vers lesquels on guide son attention et que l’on ouvre et détend pendant l’émission du son. À travers tout l’exercice, il est bon de maintenir une légère pression sur les organes génitaux et de détendre l’anus afin que la vibration s’enracine bien dans le corps physique.

Le but de l’exercice est de faire vibrer les glandes et pour cela il faut faire résonner le plus possible le son à l’intérieur de soi. La vague produite par le son facilite l’expansion et l’ouverture de l’être, et l’on peut consciemment rechercher ces effets en faisant l’exercice.

 Pour cela la position des mains en prolongement des oreilles, doigts fermés avec les pouces appuyés sur l’os de la mâchoire inférieure est essentielle.

On fait les sons 3 ou 4 fois chacun

 

puis on prend une pause d’une  ou plusieurs inspir et expir entre chaque séquence pour sentir le son se déposer et associer la respiration cellulaire consciente

 

en visualisant des cercles excentriques dans l’inspir qui émanent de votre cristal intérieur, des cercles chargés de la vibration cristaline (du  soleil central de votre chakra coeur),

 

des cercles qui rayonnent  et diffusent vers l’extérieur en passant à travers toutes les couches de votre être, votre corps physique, votre champ  magnétique, énergétique, émotionnel,   

 

qui nourrissent au passage votre aura, et augmentent la pulsion de votre vibration,

 

une onde  qui se répercute et régénère à la vibration du visible et de tout ce qui est  vivant, de la nature, des règnes, végétal, minéral, animal, du monde invisible, des esprits de la nature, les elfes, les dévas, des anges , des archanges, des êtres de lumières,….  

 

pour revenir au centre de votre être, votre temple intérieur,  faire écho à votre christ-al intérieur.

 

  Peu à peu, à mesure que l’on pratique on sent un effet palpable de joie et de légèreté à la suite de l’exercice.

 Il est bon également de s’étirer après le chant des voyelles.

 Le chant des voyelles  nous aide à

- nous ancrer , nous centrer

- ouvrir notre coeur

- faire monter notre taux vibratoire

- reprogrammer notre ADN et mettre en soleil et en joie nos cellules

- nous connecter et nourrir  la Terre , l’humanité,  l’univers , la Galaxie … le grand tout, nourrir de lumière pure amour , de joie, de paix.                                                                                    

- retrouver nos dons

- ouvrir notre conscience                                                                                                             

- évacuer les shémas de réactions                                                                                  

- apaiser le mental

- s’incarner

Et aussi se sentir plus joyeux et léger!!!

 

« Sache que le son et l’amour ne sont qu’un,

Qu’ils viennent au nom du silence

Et qu’ils retournent vers le silence.

Sache que déjà tu as commencé à fuir le bruit

Pour aller vers le silence et la lumière

Sache que le son…

Est le passage. »

Voici une des  définitions du son des voyelles:   

A comme dans âme, résonne dans le haut de la cage thoracique, l’espace du coeur. Il met en contact avec l’essence de l’être. Cette vibration vous accompagne dans votre désir profond d’unité. Elle recentre tous vos corps énergétiques. Ainsi, vous chanterez les autres voyelles à l’intérieur de votre véhicule rééquilibré.  

È  comme dans paix, résonne dans la nuque, et apaise le cerveau.
Cette voyelle nettoie votre système nerveux. Elle prépare votre corps physique à accueillir de plus en plus d’Énergie christique en travaillant sur le circuit électromagnétique de cette fabuleuse création que vous êtes.

É comme dans épée, résonne dans la gorge, le lieu de l’expression. É est le son de l’affirmation, il tranche à travers les doutes..
C’est la vibration du choix profond. Elle vous donne accès à la programmation de votre véhicule électromagnétique. En choisissant de ne plus vous endormir, vous avez un regard de plus en plus détaché de l’évolution collective et vous prenez ainsi votre destinée en main.

I comme dans vie, résonne dans le milieu du front, la région du troisième oeil. Il apporte la clairvoyance.
C’est la voyelle de l’éveil, l’union entre les deux dimensions, entre la conscience et l’inconscience. Elle déploie vos antennes et accorde votre système de perception à la nouvelle fréquence vibratoire.

U comme dans pur, le son qui refroidit et combat fièvre et inflammation, résonne dans la région des sinus. Il purifie l’être et le rend disponible à l’essentiel.
C’est la voyelle de la guérison. Elle détruit vos anciennes conceptions au fur et à mesure que vous en prenez conscience. C’est le grand nettoyeur qui fait disparaître les résidus énergétiques. Il fait de la place au renouveau.

OU  comme dans nous, résonne dans le ventre, le siège des émotions. Il pacifie les affects et console les peines.
Vibration qui vous permet d’avoir accès à la conscience de la Terre. Toute votre matière est imprégnée de la lumière émise par Gaia. Beaucoup plus qu’une union émotive ou mentale, c’est une connexion active : vous devenez le réceptacle des changements de votre planète.

EU   comme dans feu, comme dans Dieu, résonne dans la région de la moustache et de la lèvre supérieure, juste sous le nez, un point de vitalité important. Il réveille le feu vital
Vibration qui vous permet d’accéder à votre code génétique. En toute simplicité, vous pouvez le transformer en ajoutant de la Lumière dans vos cellules. Vous devenez le lien entre la Force divine et la matière humaine.

O comme dans beau, résonne dans le bas de la cage thoracique, la région du plexus solaire, lieu du rayonnement. Il manifeste notre présence rayonnante dans le cosmos au service de la joie et de l’amour.   
Avec cette voyelle, vous entrez dans une autre dimension, au-delà de la matière. Vous devez en vivre l’expérience pour le comprendre. Prenez le temps de vous unir à l’Amour christique en vous.

AUM Aum… (ôoooooooommmmmmm….) pour vous connecter à la vibration de notre mère LA TERRE , pour associer notre « aum » au sien,  ressentir l’alignement de notre unité, notre féminin et masculin venir s’unir à notre Présence divine.

C’est l’expansion finale ; le son de l’Univers. Vous fusionnez avec votre Univers et la Source coule en vous.

 

Un autre petit exercice , à pratiquer à la suite du chant des voyelles:

 

En allant chercher  un fil d’amour universel du cœur et cristal central de la Terre, et en le faisant remonter jusqu’à notre cœur,

 

En faisant descendre par un fil doré,  le feu sacré du soleil de notre univers, dans notre coeur intérieur ,

 

En les faisant de se rejoindre :

 

vous créez une corde de lumière et d’or, un feu qui s’enroule et remonte vers votre colone vertébrale et nourris ainsi tous vos corps,

 

les unifiants les uns aux autres, en remontant à la cellule divine qui se trouve derrière votre coeur, on la nomme aussi le lotus aux mille pétales nourrit par la triple flamme bleu, or et rose,

 

Vous élevez  ainsi votre taux vibratoire, en effaçant l’état émotionnel et mental, et en nourrissant vos soixante mille milliards de cellules qui se transforment en milliards de petits soleils d’amour pure lumière.

 

* Vous faites entrer dans chacune de vos cellules la conscience de la grandeur de votre être, vous activer votre soleil intérieur, votre soleil central.

 

* Vous contribuez à la transformation, à l’ouverture des coeurs de chacun et l’élévation de la conscience collective, 

 

* Vous nourrissez notre Mère la Terre par un fil d’or et lui apportez votre aide, force,  paix , amour et joie;

pour la réalisation de ce qui sera le meilleur pour elle, et pour l’humanité. 

MALY   le 16/01/2012

***************************************

 

Des rdv à faire connaitre et partager

Les ateliers  de Claude Brame

‘Le champs de Mantras, yoga du son, la Voix de tous les Possibles……’ 

www.terrenchantee.com

 



kréa Broderie |
Réalisations en mosaïque |
CREA-PEINTURE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ED DECORATION ET ARCHITECTURE
| casemignon
| nicoangel