Vous cherchez Dieu?

« Vous cherchez Dieu… Mais Dieu est infiniment grand, et vous n’arriverez pas à L’atteindre si vous ne commencez pas par vous occuper de l’infiniment petit. Et qu’est-ce que cet infiniment petit ? La cellule. Votre corps est fait d’une multitude de cellules, et chacune d’elles est une entité vivante, une petite âme avec son individualité propre. C’est pourquoi, au lieu de partir à la recherche de l’immensité où vous allez vous perdre, concentrez-vous sur ce peuple qui vous habite. 

Parmi tous les exercices que vous pouvez faire, un des plus bénéfiques est de vous concentrer chaque jour sur vos cellules. Pensez comment les purifier, les fortifier, les illuminer, et vous sentirez que vous commencez à toucher la Divinité qui est Elle-même pureté, force, lumière. » O.M. AÏVANOHV.

Les voyelles …sont un outil mère-veille-eux  pour se faire… 

Pratiquez d’abord les sons le plus fort possible pour vaincre la timidité. Le volume adéquat viendra tout seul. Les points de résonance sont des points vers lesquels on guide son attention et que l’on ouvre et détend pendant l’émission du son. À travers tout l’exercice, il est bon de maintenir une légère pression sur les organes génitaux et de détendre l’anus afin que la vibration s’enracine bien dans le corps physique.  Le but de l’exercice est de faire vibrer les glandes et pour cela il faut faire résonner le plus possible le son à l’intérieur de soi. La vague produite par le son facilite l’expansion et l’ouverture de l’être, et l’on peut consciemment rechercher ces effets en faisant l’exercice. Pour cela la position des mains en prolongement des oreilles, doigts fermés avec les pouces appuyés sur l’os de la mâchoire inférieure est essentielle. 

On fait les sons 3 ou 4 fois chacun puis on prend une pause entre chaque séquence pour sentir le son se déposer. Peu à peu, à mesure que l’on pratique on sent un effet palpable de joie et de légèreté à la suite de l’exercice. Il est bon également de s’étirer après le chant des voyelles. 

Cette gamme de sons vient de l’Égypte. Je les ai appris de la thérapeute et musicienne québécoise Reine-Claire Lussier et ils lui avaient été transmis par la musicologue Hélène Caya. Atteinte d’un cancer, cette dernière a expérimenté le pouvoir de ces sons et a conduit des recherches scientifiques à leur propos.  Elle conclut son petit ouvrage « Du son jaillit la lumière », (tirage artisanal épuisé) par les mots suivant: 

Sache que le son et l’amour ne sont qu’un, 

Qu’ils viennent au nom du silence  Et qu’ils retournent vers le silence, 

Sache que déjà tu as commencé à fuir le bruit  Pour aller vers le silence et la lumière 

Sache que le son…  Est le passage. 

Le matin au réveil , sous la douche, en conduisant votre voiture, en travaillant, durant un moment de pause…Le chant des voyelles un moment merveilleux à écouter votre voix manifester votre vibration, vous centrer, vous alléger, ….prendre contact avec votre ‘ lumière et vie intérieure’, entendre cette voix grandir… à partager aussi en famille, entre-amis . 

Le CHANT DES VOYELLES  A comme dans âme, résonne dans le haut de la cage thoracique, l’espace du coeur. Il met en contact avec l’essence de l’être. 

È comme dans paix, résonne dans la nuque, et apaise le cerveau.  É comme dans épée, résonne dans la gorge, le lieu de l’expression. É est le son de l’affirmation, il tranche à travers les doutes.. 

I comme dans vie, résonne dans le milieu du front, la région du troisième oeil. Il apporte la clairvoyance.  U comme dans pur, le son qui refroidit et combat fièvre et inflammation, résonne dans la région des sinus. Il purifie l’être et le rend disponible à l’essentiel. 

OU comme dans nous, résonne dans le ventre, le siège des émotions. Il pacifie les affects et console les peines.  EU comme dans feu, comme dans Dieu, résonne dans la région de la moustache et de la lèvre supérieure, juste sous le nez, un point de vitalité important. Il réveille le feu vital. 

O comme dans beau, résonne dans le bas de la cage thoracique, la région du plexus solaire, lieu du rayonnement. Il manifeste notre présence rayonnante dans le cosmos au service de la joie et de l’amour.
Et pour terminer …  Aum… (ôoooooooommmmmmm….) pour vous connecter à la vibration de notre mère LA TERRE , pour associer notre “aum” au sien,  ressentir l’alignement de notre unité, notre féminin et masculin venir s’unir à notre Présence divine. 



Laisser un commentaire

kréa Broderie |
Réalisations en mosaïque |
CREA-PEINTURE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ED DECORATION ET ARCHITECTURE
| casemignon
| nicoangel