ACCEPTER, LIBERER, S’ELEVER;


Chers Amis de cœur,

Le portail de cette dernière Pleine Lune du 12 septembre nous permettait un accès direct aux tréfonds de nous même, là où se cache encore tout un tas de programmes de souffrances, de peurs et de colères véhiculés de vies en vies dans notre inconscient. Il est indispensable en ces temps de renouveau de nous délester de ses programmes obsolètes, dans nos cellules, et dans notre ADN, dans notre subconscient…afin de pouvoir accueillir les nouvelles fréquences qui s’offrent à nous.  Notre corps lui-même a pris la parole et traduit en son langage, par des inconforts et des troubles physiques, les distorsions multiples encore actives dans nos cellules. Selon le parcours de chacun, en accord avec chaque vécu, et en respect du choix d’évolutions de nos âmes, de nombreux travailleurs de lumières œuvrent aujourd’hui en ce sens, en collaboration, afin de permettre à ceux qui le désire de réaliser ce saut quantique annoncé depuis des éons. Les temps se précipitent vers de grands changements et il ne dépend que de chacun d’entre nous, de surfer sur cette vague afin de passer sur l’autre rive, ou de se laisser submerger.  Chacun de nous à aujourd’hui le choix et le pouvoir d’œuvrer pour lui-même.

En accord avec mon guide principal, Yeshua Sananda, je me permets de vous transmettre ce mantra encodé par ses soins.

« Je décide en ce jour, d’accepter mon humanité nouvelle, en moi et en ma multitude »

« Je décide en ce jour de me libérer de toutes entraves à mon programme d’ascension christique

En moi et en ma multitude ».

« Je décide en ce jour de me placer dans la plus haute fréquence de la réalisation de mon JE SUIS »

Ceci est à répéter le matin avant de se lever 3x et le soir en se couchant 3x

Que la paix règne dans vos cœurs
Belle journée à tous

Eléonora-Aurora Celestia Kumara’An



3 Vérites…

 

« Vivre en harmonie les uns avec les autres ne signifie pas que vous devez vous laisser absorber par la collectivité. Non, vous êtes un individu bien distinct, mais tout en conservant votre individualité propre, vous devez former une unité, travailler pour l’unité. Regardez les cellules de l’organisme : elles ne sont pas identiques, elles ne remplissent pas les mêmes fonctions, une cellule du cœur n’est pas une cellule de l’estomac, chacune garde son individualité ; mais leurs affinités, leurs liaisons créent entre elles cet état d’harmonie que l’on appelle la santé. Est-ce tellement difficile à comprendre ? 

On n’a pas à demander à un noir de devenir blanc, à un musulman ou à un bouddhiste de devenir chrétien. Dans le passé, les chrétiens ont envoyé des missionnaires pour convertir tous les peuples de la terre, et de quelle violence ils ont dû user souvent pour y parvenir ! Tous les humains doivent garder leurs particularités, leurs différences, mais en même temps établir entre eux des liens grâce auxquels ils forment un tout dans le monde divin. »

**

 

« L’être humain est un pécheur, il est conçu dans le péché, il naît dans le péché : voilà ce que, depuis des siècles, l’Église ne cesse de répéter. Mais c’est en soulignant et en propageant tellement cette idée qu’elle empêche l’humanité de se redresser, car elle diminue son espérance et son désir de sortir de cette situation. 

Bien sûr, il y a quand même une certaine vérité : l’homme est conçu dans le péché parce que ses parents lui transmettent une hérédité déjà défectueuse. Regardez seulement dans quelles conditions ils conçoivent leurs enfants ! Est-ce dans la lumière, la pureté, le véritable amour ? Rarement. Eh bien, voilà déjà des manques dont ces enfants vont souffrir. Mais que depuis Adam et Ève le péché originel doive obligatoirement se transmettre de génération en génération, non. Si les humains trouvent la lumière, s’ils cherchent à cultiver la bonté, l’honnêteté, la justice, la sagesse, il ne faut plus se préoccuper d’Adam et Ève, tout peut être changé, transformé. Pourquoi inculquer aux humains des idées qui les maintiennent toujours très bas dans la culpabilité, sans aucun espoir de se redresser un jour ? Nous sommes tous des pécheurs, c’est entendu, mais nous ne sommes pas obligés de le rester pour l’éternité : nous pouvons progresser jusqu’à la perfection. »

 

** 

« Le sourire est déjà un salut, un signe de reconnaissance que chacun adresse aux personnes qu’il rencontre avant même de le faire par la parole, aussi est-il important de veiller à ce que l’on exprime par un sourire. Bien sûr, il ne s’agit pas de se fabriquer un sourire artificiel en s’étudiant dans un miroir. Il faut que ce sourire qui doit exprimer la bonté, la douceur, la compréhension, vienne naturellement du dedans. 

Si vous êtes capable de descendre dans les profondeurs de votre être pour y chercher le silence et la lumière, les sculpteurs qui sont en vous sauront quels nerfs, quels muscles ils doivent tendre ou détendre. Vous pouvez leur faire confiance. Vouloir vous fabriquer vous-même un sourire risque de vous déformer plus qu’autre chose. Travaillez donc avec l’amour, l’espérance et la foi, et abandonnez-vous à l’inspiration de vos sculpteurs intérieurs. »

 

O.M.AÏVANOHV.



kréa Broderie |
Réalisations en mosaïque |
CREA-PEINTURE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ED DECORATION ET ARCHITECTURE
| casemignon
| nicoangel